Léa

Article de couverture : Éloignez-vous des vitamines !

À première vue, les résultats de l’étude semblent manquer de logique et leur message principal semble extrêmement irritant : les vitamines accélèrent la croissance du cancer. Mais c’est le résultat de plusieurs expériences menées à l’Académie suédoise Sahlgrenska de l’Université de Göteborg. Une équipe dirigée par le chercheur en cancer Martin Bergö a observé chez des souris ce qui se passe lorsque des animaux souffrant de tumeurs reçoivent un cocktail d’antioxydants – des substances connues depuis longtemps de la population, dont de nombreuses vitamines, et qui neutralisent les substances nocives dans l’organisme et les maladies telles que pour lutter contre le cancer, les maladies cardiaques, le diabète et la démence.

Bergö a mélangé de la vitamine E et de l’antioxydant N-acétylcystéine dans l’eau potable des souris de laboratoire et a surveillé la progression de la maladie. Les animaux pourraient-ils désormais recharger leurs batteries et combattre le cancer avec une vigueur renouvelée grâce à la portion supplémentaire de compléments nutritionnels vitaux ? L’apport en vitamines a fonctionné comme un turbo – mais pour le cancer. Pour la première de ces séries d’expériences, Bergö a étudié des souris atteintes d’un cancer du poumon et pour la plus récente, publiée l’automne dernier, des souris atteintes d’un cancer de la peau. Les effets ont été similaires dans les deux cas : les souris ayant avalé de fortes doses d’antioxydants ont développé des tumeurs supplémentaires et particulièrement agressives dans les poumons. Dans le cas du cancer de la peau, la tumeur primaire est restée intacte, mais le problème central du cancer s’est considérablement aggravé : la formation de métastases a été stimulée et le taux de ces tumeurs secondaires a doublé.

A lire :  Ballons au-dessus de l’Amérique du Nord : une analyse de trajectoire

À titre de vérification croisée, les chercheurs ont également examiné des cultures de cellules humaines. Le résultat était le même…

Lisez l’article de couverture de Alwin Schönberger dans l’édition imprimée actuelle ou sous forme de papier électronique (www.profil.at/epaper) !

Laisser un commentaire