Léa

Au sous-sol : Les albums métal les plus importants de 2017

Porteur : Sans-cœur (Savoir profond)

L’influence des légendes britanniques du hard rock Black Sabbath est indéniable. « Heartless », le deuxième album des puristes du doom metal Pallbearer de Little Rock, Arkansas, apporte la tradition du doom et de la morosité bourdonnante dans l’ici et maintenant.

Dumal : Le Dieu moindre (Paysages sonores souterrains)

Black Metal atmosphérique de Pennsylvanie. Rapide, précis et merveilleusement colérique. Le fait que le jeune groupe ne compte que 500 auditeurs mensuels sur Spotify était sur le point de changer rapidement.

Le chemin d’une liberté : Finisterre (Saison des Brumes)

Le groupe de post-black metal de Würzburg, Der Weg einer Freiheit, fait partie des secrets d’initiés pas si secrets depuis des années. Ici, perfection technique et spontanéité exaltante ne s’excluent pas mutuellement. Le « Finisterre » est inquiétant et profondément maléfique.

Power Trip : Cauchemar logique (Seigneur du Sud)

The Texas Guitar Massacre : le pack énergétique Dallas Power Trip montre que la complexité moderne peut être parfaitement combinée avec l’agressivité du thrash classique.

Loups dans la salle du trône : Trois fois tissés (Artemisia Records)

Dans les forêts profondes de l’État de Washington, les frères Aaron et Nathan Weaver vivent, travaillent et font rage sur leur version du black metal nordique contemporain.

Mention honorable

Full Of Hell : Tromper l’extase

Krallice : Allez, soyez oublié

Blut Aus Nord : Dieu de mon salut

Heure de souffrance : lors de l’Ascension passagère

Planification de l’enterrement : sous la maison

A lire :  Favoris aux Oscars : "Jojo Rabbit" et "Little Women"

Laisser un commentaire