Léa

Bande dessinée pour enfants « Le Petit Strubbel » : À la découverte du monde

Cela commence toujours de la même manière : Strubbel est réveillé brutalement, prend son petit-déjeuner, embrasse sa mère, jette son sac à dos sur ses épaules et part pour l’école. Ce que le lecteur intéressé sait déjà : Strubbel n’ira pas à l’école. Pour le petit coquin au visage noir comme charbon, au nez rouge bulbeux et au regard impatient, la prochaine aventure attend à chaque coin de rue.

Douze tomes de la série de bandes dessinées belge « Petit Poilu », comme on l’appelle à l’origine, ont déjà été publiés par Reprodukt Verlag. Ce n’est pas surprenant : la série de bandes dessinées pour enfants « Le Petit Strubbel » de Pierre Bailly et Céline Fraipont est l’une des meilleures que le marché du livre jeunesse puisse offrir actuellement. Après que les amateurs de bandes dessinées du Berliner Reprodukt-Verlag ont réussi ces dernières années à rendre la bande dessinée pour adultes socialement acceptable dans les pays germanophones, ils se concentrent désormais de plus en plus sur les histoires illustrées pour enfants. Des histoires joyeuses, optimistes et avec une bonne dose d’humour.

Des histoires comme celle de « Superstrubbel » : Strubbel est étonné lorsqu’il fait la connaissance d’un véritable super-héros. Superschmu est grand, fort et musclé. Il n’y a qu’un seul problème : le supposé super-héros n’est pas doté d’héroïsme. Alors Strubbel lui-même se précipite au secours du pauvre chat, car le vrai courage n’a pas besoin d’un costume coloré. Intrépide et toujours curieux, il trouve sa voie même dans les situations les plus turbulentes. Et quand une situation délicate devient trop difficile pour le petit Strubbel, il sort simplement une photo de sa mère de son sac à dos.

A lire :  Intelligence artificielle : potentiel et dangers des chatbots

« Petit Strubbel » est une bande dessinée qui se passe de mots. Ils ne sont pas du tout nécessaires ici. Les images colorées sont si clairement dessinées que les enfants dès l’âge de deux ans peuvent s’orienter dans ce monde d’aventure. Pour les parents occupés, il y a un résumé de l’aventure à la fin de chaque tome.

Ce qui est merveilleux dans ces histoires, c’est que d’une part elles vous encouragent à sauter par-dessus votre propre ombre, mais d’autre part elles véhiculent également un sentiment de sécurité. La conclusion de chaque histoire du « Petit Strubbel » n’est donc pas surprenante : partez à la découverte du monde ! Soyez ouvert à la nouveauté, ne vous laissez pas intimider et ne vous découragez pas. Une chose est claire : la prochaine aventure commence juste devant votre porte.

La prochaine aventure du « Petit Strubbel » « Fräulein Klitzeklein » sortira en octobre.

Laisser un commentaire