Léa

Bande dessinée sur David Bowie : Ego en flammes

Le jeune David Bowie Tout s’est passé beaucoup trop lentement : il voulait à tout prix devenir célèbre, y compris échapper au confinement de ses parents. En tant que personnage de fiction androgyne Ziggy Stardust, il a accéléré sa carrière pop comme une voiture de Formule 1 au début des années 1970.

Le dessinateur allemand Reinhard Kleist, qui a déjà présenté des romans graphiques biographiques sur Johnny Cash et Nick Cave, plonge désormais dans un monde psychédélique haut en couleurs avec « Starman » et marqué par les abîmes : l’homme décédé en 2016. Bowie a menacé de s’effondrer prématurément en raison de son rôle de sauveur. Dans les flashbacks, vous en apprenez également beaucoup sur Bowie Terry, son demi-frère schizophrène. Au final, le chanteur va enflammer son alter ego, il est prêt pour un nouveau départ artistique. D’ailleurs, Kleist travaille déjà sur « Low-David Bowie« Les années berlinoises ». Une suite dans l’obscurité.

Reinhard Kleist : Homme d’étoiles. David BowieLes années Ziggy Stardust. Carlsen. 176 S., 25,70 euros

A lire :  Oscars 2021 : minimalisme et diversité

Laisser un commentaire