Léa

Comédie d’horreur « Get Out » : incroyablement libérale

Par mesure de sécurité, Chris (Daniel Kaluuya) demande à sa nouvelle petite amie (Allison Williams) avant le week-end familial prévu à la campagne si ses parents savent qu’il est noir. Bien sûr que non, répond-elle gentiment, à quoi ça sert ? Devons-nous le souligner à l’avance ? Ses parents ne sont pas racistes, mais elle met la main au feu. En fait, la société blanche et polie dans laquelle évolue Chris le reçoit d’une manière étrange : trop amicale et distante à la fois. Chers Noirs, ils lui font comprendre clairement qu’Obama mérite manifestement un troisième mandat législatif – et que les domestiques noirs sont tous devenus de véritables amis. Ainsi commence « Get Out », le premier film fou du comédien Jordan Peele, 38 ans, qui a déjà rapporté près de 180 millions de dollars rien qu’aux États-Unis depuis sa sortie en salles il y a dix semaines, soit quarante fois son budget de production. -produit, ce film amène l’esprit mordant de son sujet dans une relation surprenante, parfois quelque peu gênante, avec la violence infernale vers laquelle se dirige cette histoire ; son inquiétude infiniment accrue est due aux acteurs de soutien fantastiquement choisis ainsi qu’au travail en profondeur de Peele. portrait d’une nation néoraciste.

A lire :  Rappeur Nazar : « Un grand spectacle »

Laisser un commentaire