Léa

Conseil culturel : le Père John Misty à Vienne

Sur « God’s Favorite Customer », le quatrième album de Misty, l’auteur-compositeur-interprète barbu américain Josh Tillman, alias Father John Misty, troque le son orchestré de l’album « Pure Comedy » de l’année dernière pour des sons de guitare plus modestes. Les dix nouvelles chansons racontent l’amour qui a mal tourné, les déceptions de la vie de rock star, les amitiés brisées et la grosse gueule de bois après la fête.

L’âme a peut-être quelques cicatrices, le vin est un peu rassis, l’amour n’est plus aussi frais. Le père John Misty crée une musique pop déchirante à partir de exactement ces ingrédients. Ce n’est pas pour rien que l’homme de 37 ans est probablement l’auteur-compositeur le plus important de sa génération.

PÈRE JOHN MISTY (us) + BEDOUINE (us), 15 novembre 2018, Arena Vienna – Great Hall.

En savoir plus:

Le chanteur Tom Neuwirth alias Conchita sur les leçons de chant ardues, l’album « From Vienna with Love » et la question de savoir quand un homme est un vrai gars.

Le nouvel album du groupe berlinois Element of Crime : « Moutons, monstres et souris ».

Christina Sturmer dans une interview : « Il y a aussi Internet et des journaux dans le Weinviertel »

Cette semaine dans la playlist inédite :

Syndrome de la main extraterrestre : Contes de réveil
Lonnie Holley : MYTHE
Jens Friebé: Baise Pénétration
Elvis Costello et les imposteurs : Regarde maintenant
Jugo Urdens : Yougo
SE DÉPLACER: Couleurs (chanson)
Riens dans les nuages : Le dernier bâtiment brûle
Savon et peau : Entouré (chanson)
Foutu : Dosez vos rêves
Pouls de Smith : Ne m’aime pas comme ça (chanson)
Fondant : Modifier (chanson)
Christine et les reines : 5 dollars (Chanson)
Kurt Vile : Zone de chargement
Andrea Fissore : Les ombres de la lune (chanson)
Tu: Transcender les dualités (chanson)

A lire :  Frequency Festival 2018 à St. Pölten : téléscripteur en direct

Laisser un commentaire