Léa

Covid-19 : à quel point les enfants sont-ils contagieux ?

Quels symptômes présentent les enfants ?

De nombreux enfants ne présentent aucun symptôme même s’ils sont infectés par le coronavirus. S’ils présentent des signes de la maladie Covid, ceux-ci sont aussi variés que chez les adultes. Les problèmes gastro-intestinaux sont plus fréquents chez les enfants, même sans problèmes respiratoires.

Dans quelle mesure les enfants sont-ils contagieux ?

La charge virale chez les enfants est similaire à celle des adultes. Il n’a pas encore été définitivement établi s’ils propageaient le pathogène corona avec autant de diligence. Certaines études suggèrent une transmission plus faible par les enfants ; Cependant, ils sont apparus pendant la fermeture et ne peuvent donc pas être facilement appliqués à la vie quotidienne. « Des charges virales élevées chez les enfants font qu’il semble biologiquement plausible que les enfants puissent également transmettre l’infection, comme c’est le cas pour tous les autres agents pathogènes du rhume », a récemment déclaré la virologue Isabella Eckerle de l’Université de Genève sur la plateforme scientifique Science Media Center.

La réouverture des écoles alimente-t-elle la pandémie ?

Les calculs sur modèles ont montré que les écoles peuvent jouer un rôle clé dans la propagation du virus. Dans la pratique, les conséquences de l’enseignement en classe sont contradictoires : dans certains pays, les écoles ont démarré relativement bien, mais des points chauds majeurs sont apparus en Israël, en France et en Australie. « Il semble y avoir un risque d’épidémie dans les écoles, surtout lorsque le nombre global d’infections dans la population augmente », explique le virologue Eckerle. C’est actuellement le cas en Autriche.

À quel point le coronavirus est-il dangereux pour les enfants ?

A lire :  L'astrophysicien Stephen Hawking est décédé à l'âge de 76 ans

Pour la grande majorité des enfants, le Covid-19 est bénin ou ne se déclare pas du tout. Les nourrissons sont les plus susceptibles de devoir être hospitalisés après une infection. Selon une étude européenne, l’âge de moins d’un mois, la présence d’une maladie antérieure et les signes d’une infection des voies respiratoires inférieures étaient des facteurs de risque d’admission en unité de soins intensifs.

Qu’est-ce que cela signifie pour le retour en classe ?

Premièrement : aérer, aérer, aérer. La transmission via les aérosols dans l’air est désormais incontestée. Alors que la moitié de l’Europe – France, Belgique, Grande-Bretagne, Espagne, Grèce et Bavière – exige le port du masque et une distance minimale en classe, cela n’est pas fait dans les écoles autrichiennes tant que le feu Corona est au vert. Si le feu devient jaune ou orange, les élèves doivent porter une protection buccale et nasale en dehors de la classe, et s’il est rouge également dans la salle de classe. En outre, 15 000 élèves et 1 200 enseignants de 250 écoles seront testés en utilisant la méthode du gargarisme toutes les trois semaines. Les parents peuvent avant tout faire une chose : en cas de doute, laisser leurs enfants malades à la maison.

Laisser un commentaire