Léa

Début du festival ImPulsTanz : Secouez-le !

Le festival ImPulsTanz présente une fois de plus des moments forts de la danse et des performances internationales et autrichiennes. Jusqu’au 13 août, 54 compagnies se produiront dans 63 productions, dont 12 premières, sur les scènes de la ville, dans les musées, sur la scène de répétition du Burgtheater et dans 30 autres studios de Vienne.

Le festival s’ouvrira avec sa performance solo « I am A Mistake » le 13 juillet au Musée Léopold de Jan Fabre, à qui un focus particulier du festival sera dédié cette année. L’exposition spéciale « STIGMATA – Actions & Performances 1976–2016 » organisée par Germano Celant, à l’occasion des 40 ans de performances de Fabre, peut également y être vue jusqu’au 27 août. A partir du 18 juillet, l’artiste belge polyvalent présentera la première de « Belgian Rules / Belgium Rules » sur la scène du Volkstheater.

Lisez l’interview de Jan Fabre en juin ici.

Jan Fabre / Troubleyn (BE)

31 premières autrichiennes

Au total, 31 premières autrichiennes peuvent être vues à ImPulsTanz, notamment de Michael Laub, Cecilia Bengolea & François Chaignaud, Raimund Hoghe, Marlene Monteiro Freitas avec Andreas Merk, Salva Sanchis & Anne Teresa De Keersmaeker, Christian Rizzo, Germaine Acogny et Wim Vandekeybus.

Toujours en Autriche, pour la première fois, la star sud-africaine du ballet Dada Masilo présente sa dernière production Giselle au Volkstheater, où elle est également allée avec son « Le Lac des Cygnes ». [ImPulsTanz Classic] Retour. D’autres classiques sont au programme de Mathilde Monnier & La Ribot, Simon Mayer et Amanda Piña & Daniel Zimmermann.

Dada Masilo / The Dance Factory (ZA)

Les collaborations avec les deux musées viennois – le Musée Léopold et le mumok – se poursuivront cette année encore. Au Musée Léopold, l’œuvre performative de Jan Fabre rencontre les artistes viennois Akemi Takeya et Oleg Soulimenko, ou encore Gaëtan Rusquet, Elina Maligina, Marie-Caroline Hominal, Mårten Spångberg et François Chaignaud.

Dans mumok, il y aura un dialogue sous le titre « Privé ? Quel privé ?! » Christine Gaigg, Lisa Hinterreithner, Philipp Gehmacher, Maria F. Scaroni et Peter Pleyer avec les expositions actuelles – dont l’exposition « Oh! » de Jakob Lena Knebl. et l’équipe de Martin Beck.

Pièces propres pour les personnes aveugles et malvoyantes

Le projet européen « The Humane Body – Ways of see dance », lancé lors d’ImPulsTanz 2016, se poursuivra cette année. Le projet vise à sensibiliser les personnes aveugles et malvoyantes en tant que public de danse et de performance contemporaines. Certaines pièces sont rendues accessibles via des descriptions audio et des visites tactiles d’introduction. De plus, les personnes aveugles et malvoyantes sont prises en compte dès le début dans le processus de création.

Depuis 2001 le [8:tension] Série des jeunes chorégraphes au sein d’ImPulsTanz, nouveaux postes en danse et chorégraphie. Cette année, il s’agira de huit examens de l’ère numérique et de la question de ses effets sur nos images (de soi) et sur les projections d’amour et de pouvoir.

Le salon du festival ImPulsTanz est à nouveau invité dans le vestibule du Burgtheater et est dédié cette année à la devise « BOING ! BOUM ! TSCHAK ! » Pendant la période du festival, le salon du festival ImPulsTanz présente chaque soir des concerts live et des DJ sets en entrée gratuite. Elle ne fait une pause que deux soirs – lorsque ImPulsTanz vous invite socialement aux deux soirées du festival.

Plus de 100 ateliers à tester par vous-même

Cette année du 17 juillet au 11 août, 258 ateliers et « projets de recherche » invitent débutants et professionnels, enfants, GoldenAgers et AllAbilities à s’essayer au parkour, au ballet, au yoga, à la danse Bollywood ou à l’Afro Fusion. 105 ateliers sont ouverts à tous les passionnés de danse et invitent également les débutants à s’immerger dans l’univers de la danse (contemporaine).

Atelier Salim Gauwloos (US/BE) / Jazz Contemporain

Cette année, le festival des arts urbains – urbanatif – a lieu pour la première fois à ImPulsTanz. Du 5 au 12 août, il y aura des cours, des brocantes, des batailles et tout ce qui est « urbain » à l’Arsenal. Avec entre autres Nina Kripas, Archie Burnett, Yasmo and the Waxolutionists.

Toutes les informations et le programme sont disponibles ici.

A lire :  20 mètres carrés de malheur : la culture au temps du Corona

Laisser un commentaire