Léa

Dessin détaillé d'un scandale culturel : le rapport de la Cour des comptes sur le Burgtheater

Le rapport de la Cour des Comptes, annoncé depuis longtemps et, comme on pouvait s'y attendre, volumineux, sur l'affaire du Burgtheater, n'offre rien de révolutionnaire, mais il donne une sorte de tableau détaillé du scandale : la chronique d'un effondrement total. Des folies ont été faites de toutes parts, d'énormes sommes d'argent ont été distribuées gratuitement pour des performances souvent douteuses, tandis que le patron, Matthias Hartmann, non seulement dépassait massivement le budget qui lui était alloué, mais recevait également une compensation supplémentaire pour chacune de ses œuvres de mise en scène. Son bras droit, la directrice commerciale Silvia Stantejsky, a utilisé toutes les astuces du livre, a maquillé les bilans et a protégé sa gestion chaotique de l'accès du patron de la société holding Georg Springer et du conseil de surveillance. Personne n'a posé de questions plus détaillées, car on pensait que le château avait toujours été construit de cette manière – comme si le luxe traditionnel d'un théâtre d'État était au-dessus des objections banales des pinceurs d'argent.

La question semble piquante de savoir dans quelle mesure le nouveau ministre de la Culture Thomas Drozda, en tant qu'ancien directeur général du Burg, est responsable de l'élection de Silvia Stantejsky (alors seulement troisième en lice) à la direction générale du Burgtheater en 2008.

Tout cela était connu, mais pris dans son ensemble, l’ampleur de l’échec de tous les organes de contrôle et de surveillance semble surréaliste. L'affaire, qui a abouti au départ involontaire de Hartmann et qui a été mise en avant de toutes parts au fil des années, sera encore considérée comme un cas modèle de désastre culturel et politique pour les décennies à venir. Cependant, la question semble maintenant assez piquante de savoir dans quelle mesure le nouveau ministre de la Culture Thomas Drozda, en tant qu'ancien directeur général du Burg, était responsable de l'élection de Silvia Stantejsky (alors seulement troisième en lice) à la direction générale du Burgtheater en 2008.

[email protected]

A lire :  Le chanteur du Pentagramme Bobby Favoriten : « Je veux repartir dignement »

Laisser un commentaire