Léa

La mort tranquille : la flore et la faune autrichiennes disparaissent

Le lièvre autrichien ne va pas bien et il faut prendre cela au pied de la lettre. Depuis le milieu des années 1980, la population a diminué de 60 pour cent à l’échelle nationale, ce qui lui a valu d’être inscrite sur la « Liste rouge » de plus en plus longue des espèces menacées. Pour l’article de couverture de cette semaine, Franziska Dzugan a eu accès à une étude inédite de l’Université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne, préparée pour le WWF.

Les résultats sont, pour le moins, alarmants. En conséquence, le nombre de tous les vertébrés est L’Autriche a diminué de 70 pour cent au cours des trois dernières décennies. La nature, écrit Dzugan, est en retrait – et bien sûr pas seulement en L’Autriche.

Lisez l’histoire de Franziska Dzugan dans l’édition imprimée actuelle ou sous forme de papier électronique !

A lire :  L’air est-il mauvais pour les cyclistes ?

Laisser un commentaire