Léa

La personne optimisée

Le tabou a été brisé il y a un an : les premières personnes génétiquement modifiées sont nées en octobre 2018. Lorsque leur naissance a été connue, le public et la communauté des chercheurs ont été tout aussi choqués. Le biophysicien chinois He Jiankui avait désactivé un gène appelé CCR5 dans deux embryons à l’insu de son université. Les embryons se sont développés en jumelles qui ont reçu les pseudonymes Nana et Lulu. Le virus VIH a besoin du CCR5 pour infecter les cellules. Les personnes dont le CCR5 est inactif y sont donc largement immunisées Sida. Le chercheur a justifié son expérience, rapidement comparée à la création de « bébés sur mesure », par la volonté du père séropositif de protéger ses enfants de la maladie.

…..

Lire l’histoire par Martin Moder dans l’édition imprimée actuelle ou sous forme de papier électronique (www.profil.at/epaper) !

A lire :  Que savez-vous de la mer ?

Laisser un commentaire