Léa

La survie dépend-elle du groupe sanguin ?

En cas de blessures graves entraînant une perte de sang importante, le groupe sanguin pourrait être un facteur déterminant de la survie. Dans le cadre d’une étude, des médecins japonais ont déterminé que les membres du groupe sanguin zéro meurent plus de deux fois plus souvent que les patients d’autres groupes sanguins. L’explication : le sang du groupe zéro contient des quantités plus faibles d’une protéine importante pour arrêter les saignements. Ces résultats pourraient être importants pour un traitement d’urgence.

A lire aussi :

Morts d’abeilles : qu’apporte l’interdiction des néonicotinoïdes ?

A lire :  Aliments pour l'asthme

Laisser un commentaire