Léa

Les dinosaures appréciaient-ils le parfum des fleurs ?

Oui. Pour la première fois, des chercheurs ont examiné des fleurs de cette période conservées dans de l’ambre à la recherche de tissus capables de sécréter des parfums – et ont trouvé ce qu’ils cherchaient. Les glandes de Cascolaurus burmensis, vieille de 100 millions d’années et aujourd’hui disparue, par exemple, ressemblent étrangement à celles des fleurs d’aujourd’hui. En conséquence, ils auraient pu avoir une odeur similaire et n’auraient pas seulement captivé les insectes préhistoriques, comme le soupçonne l’auteur de l’étude George Poinar de l’Université d’État de l’Oregon : « Je parie que certains dinosaures ont trouvé ces parfums anciens attrayants. »

A lire :  Berg Unheil : Comment la crise climatique change l'alpinisme

Laisser un commentaire