Léa

Nouveaux albums : Der Spielmacher, Waldeck

Le meneur de jeu (State Act/Caroline/Universal)

La vérité est quelque part là-bas. Alors que les habitants de ce pays se remettent lentement de l'élimination prématurée de l'équipe nationale du Championnat d'Europe, nos voisins allemands commencent tout juste à s'échauffer. À juste titre, le très actif label berlinois Staatsakt publie désormais une collection de chansons humoristiques sur le football interprétées par des héros indépendants décalés. «The Playmaker», un soi-disant fussical avec la musique de Christiane Rösinger, Andreas Spechtl (Yes, Panik), Jens Friebe ainsi que le groupe interne Die Türe, célèbre la beauté et l'absurdité des sports de ballon sur gazon. « The Playmaker » combine 17 chansons entre l'amour du club de troisième division, l'éternelle corruption dans le sport professionnel et explore la question de savoir pourquoi le succès a toujours raison. Comme si cela ne suffisait pas, le Fussical sera présenté comme pièce de théâtre à Berlin. N'oubliez pas : la star, c'est l'équipe. (7,0/10)

Waldeck : Grand Paradis (Dope Noir/Hoanzl)

Chaque saison reçoit la musique qu'elle mérite. Fin juin, alors que les derniers projets du printemps attendent encore d'être terminés et que la tenue business est peu à peu troquée contre un chapeau d'été et un pantalon en lin, l'Autrichien rêve aussi de devenir italien. c'est gentil de ne rien faire. L'artiste downbeat viennois Klaus Waldeck a créé un album basé sur cette ambiance ; Ses chansons estivales bien tempérées, qui oscillent entre électro swing, tango et dub, sont peaufinées par la chanteuse Heidi Moussa-Benammar sur « Gran Paradiso ». Waldeck laisse habilement claquer ses jambes de danse. Sirotez un cocktail, grignotez une olive, écoutez Waldeck. (6,5/10)

A lire :  "Untitled" de Michael Glawogger : Envie de troubles

Laisser un commentaire