Léa

Nouveaux albums : Felix Kramer, Sluff

Felix Kramer : Question de perception (Phat Penguin)

« Owa n’a pas aimé que ce soit terminé, il n’y a rien là-bas », chante Felix Kramer, soulageant ainsi ses épaules et celles de ses auditeurs. Continuez, tout ira bien, ne vous inquiétez pas. L’auteur-compositeur viennois d’Ottakring présente des chansons réconfortantes sur son premier album. Kramer, 23 ans et guitariste étudié, écrit avec une colère calme et une nonchalance sur la vie, l’amour (fragile) et les rêves passagers qui font frémir. Les onze chansons, désormais publiées sous le titre quelque peu lourd de l’album « Wahrfassungssache », racontent non seulement ce qu’on a ressenti à la fin de l’été 2018, mais représentent également des émotions et des expériences universelles. La miniature de chanson sombre « On your Shoulder » est un exemple du travail de Kramer : des chansons d’amour poétiques qui frappent des accroches imprévisibles et assez brutales. L’amour et la douleur sont très proches.

Sluff : sur les débris (Siluh Records)

Imaginez le studio comme un terrain de jeu, une grande piscine à balles avec des possibilités musicales presque illimitées. Sur leur premier album « On Debris », le trio indépendant viennois Sluff part à la découverte de sa propre socialisation musicale. Vous pouvez entendre de la dream pop, du rock indie mélancolique, des morceaux shoegaze avec une voix rêveuse. Sluff réussit à créer un album qui est une histoire de passage à l’âge adulte et pose la question : qu’est-ce qui vient, qu’est-ce qui reste, où allons-nous ? Un groupe en quête de bonheur. Le meilleur est à venir.

A lire :  Le bonheur dans le chaos : le nouveau volume d'histoires d'Hélène Hegemann

Le show de sortie aura lieu le 11 octobre au Fluc à Vienne.

En savoir plus:

Christina Sturmer dans une interview : « Il y a aussi Internet et des journaux dans le Weinviertel »

Cette semaine dans la playlist inédite :

Christine et les reines : 5 dollars (Chanson)
Savon et peau : Italie (Chanson)
Bob Moïse : Lignes de bataille
Kurt Vile : Zone de chargement
Andrea Fissore : Les ombres de la lune (chanson)
Pouls de Smith : Ne m’aime pas comme ça (chanson)
Pouvoir du chat : Femme (Chanson)
Tu: Transcender les dualités (chanson)
Fondant : Modifier (chanson)
Monsieur Tralala : Toi, cher cochon (chanson)
Syndrome de la main extraterrestre : Enlacés (chanson)
L’Internet: Esprit de la ruche
Nino de Vienne : Avant de dormir (chanson)
LÉYA : Aspirant (chanson)
Le corps: J’ai lutté contre cela, mais je n’en peux plus.
Regard rouge : Malaise omniprésent (chanson)

Laisser un commentaire