Léa

Sons révolutionnaires : Festival Wien Modern

Wien Modern, le festival des musiques nouvelles, fête son 30e anniversaire et peut se targuer d’un nombre impressionnant de premières. L’un des mérites de l’événement de quatre semaines et demie de cette année est la tentative de longue date d’extraire des facettes sensuelles et surprenantes de sons contemporains décriés comme lourds.

L’un des points forts de l’édition anniversaire sous le thème « Images dans l’esprit » est une version récemment restaurée du célèbre film muet d’Abel Gance « J’accuse » avec la musique live de l’Orchestre symphonique de Vienne ; dans « Le Encantadas », le compositeur local Olga Neuwirth vous emmène dans le monde sonore de l’oratorio révolutionnaire de Hans Werner Henze « Le Radeau de la Méduse », qui fit scandale lors de sa première en 1968 – suivi trois ans plus tard par sa célèbre première à Vienne.

On y trouve également des œuvres de Beatriz Ferreyra, Olivier Messiaen, Gérard Grisey, Luigi Nono et Johannes Maria Staud, ainsi que des artistes noise comme Florian Hecker et de l’électronique audiovisuelle de Billy Roisz. La violoniste de renommée internationale Ivana Pristašová, qui, avec la flûtiste à bec autrichienne Caroline Mayrhofer, interprétera entre autres des œuvres de Wolfram Schurig et Judith Unterpertinger, est également l’un des invités de marque de ce festival, tout comme la violoniste star lettone. Gidon Kremer.

Le Festival Wien Modern se déroule du 31 octobre. et 1.12. Au total, 106 événements sont au programme dans 26 lieux répartis dans 11 quartiers de Vienne.

A lire :  Revue culturelle : Best of Theatre 2019

Laisser un commentaire