Léa

Sous la terre

Film Garden sonne comme une époque de gloire du cinéma tardif et une dévotion romantique au septième art. C'est en fait le nom d'un nouveau distributeur de films viennois, une initiative individuelle qui se considère comme une plateforme pour le « cinéma contemplatif et contemporain ». Pierre-Emmanuel Finzi affirme ne vouloir sortir en salles que trois à cinq œuvres par an – des films d'art et d'essai méconnus et des films de niche. « Le Trésor » n'est plus qu'un début : un film du célèbre réalisateur roumain Corneliu Porumboiu (« Police, Adjectif »), un digne Kickstarter pour l'industrie cinématographique ambitieuse.

Une chasse au trésor a lieu dans le quatrième long métrage de Porumboiu : le voisin lourdement endetté du héros raconte une fortune familiale que son arrière-grand-père a enterrée autrefois dans le jardin de sa maison. Les hommes engagent un expert équipé d'un détecteur de métaux qui trouve réellement quelque chose ; Les conflits éclatent lors des fouilles nocturnes et les chasseurs de fortune finissent par être harcelés par la police. Êtes-vous en train de vendre un patrimoine culturel enregistré ? Porumboiu met en scène de manière stoïque et sans ton, mêlant soigneusement le social, le politique, l'historique et le conte de fées. Il y décrit la vie précaire de ses personnages, leurs difficultés financières et la pression au travail. Le final est inattendu. Un grand film.

A lire :  Agenda Cannes 2021, première partie : Signaux parasites à l'ouverture du festival

Laisser un commentaire