Léa

Stefanie Sargnagel : Enquêtes après une tempête de merde

Après des menaces en ligne contre la secrétaire municipale de Klagenfurt, Stefanie Sargnagel, il enquête désormais défense de la Constitution. Patrick Maierhoferporte-parole du police Vienne, ont confirmé les informations des médias correspondants. « Nous sommes conscients de la situation. Bureau d'État pour la protection de la Constitution détermine généralement si Publications Hass se présenter », comme ça Maierhofer.

750 euros d'indemnité de déplacement

D'après les articles du « Journal de la Couronne » est venu la semaine dernière. Sargnagel a pris des vacances en janvier avec deux autres auteurs pour se consacrer à l'écriture et a payé 750 euros Allocation de Voyage reçus du financement littéraire. Quelques semaines plus tard, le carnet de voyage satirique et exagéré des auteurs fait sensation : Le « Journal de la Couronne » a été indigné par les « vacances de stoner des contribuables » ainsi que par les descriptions de consommation d'alcool et de coups de pied de bébés chats.

Sur Facebook Les articles se sont répandus comme une traînée de poudre, donnant lieu à des centaines de commentaires en colère, notamment sur Sargnagel les mettre contre le mur, les mettre dans un camp de travail ou les violer. Au sommet du vortex se trouvait Sargnagel sur Facebook Apparemment, cela a été spécifiquement signalé et bloqué pendant une courte période, mais cela a maintenant été levé.

« Une foule de voyous »

Sargnagelça en fait Stefanie Sprengnagel en juillet dernier, a remporté le prix du public d'une valeur de 7 000 euros dans le cadre du prix Ingeborg Bachmann, qui comprend également la bourse du greffier municipal de Klagenfurt.

Stefanie Sargnagel : Bébés chats, « Krone », menaces de mort

Plus sur le sujet : Pour un café froid avec Stefanie Sargnagel, auteure et étudiante du milieu.

Laisser un commentaire