Léa

World Press Photos 2017 à Vienne

L’automne est la période du World Press Photo. Avec le choix de Photographié par le photographe turc d’Associated Press Burhan Ozbilici pour le Photo de presse mondiale de l’année Cette année, le jury a pris une décision particulièrement controversée et très controversée. La photo du 19 décembre 2016 montre le meurtre de l’ambassadeur de Russie en Turquie, Andrey Karlov, par le policier Mevlüt Mert Altıntaş, 22 ans, lors de l’ouverture d’une exposition de photos à Ankara.

Cela résume la haine qui règne actuellement

« Cela a été une décision extrêmement difficile, mais en fin de compte, la majorité du comité de sélection a été convaincue du caractère explosif du film », a déclaré Mary F. Calvert, membre du jury. « Cela résume la haine actuellement exprimée et chaque fois que la photo apparaissait sur nos écrans, nous reculions involontairement en raison de sa puissance. Nous avons senti que cette image incarnait vraiment ce qu’était l’image de la World Press Photo de l’année ».

Le sera invité à partir du 15 septembre Exposition des meilleures photos de presse du monde toujours dans le septième arrondissement – pour la seizième fois consécutive, le musée photo WestLicht accueille le World Press Photo. En 2016, l’événement a attiré environ 23 000 visiteurs dans la Westbahnstrasse. En tant qu’icônes de l’histoire contemporaine, les images individuelles et les séries de photos primées reflètent l’année écoulée et montrent de manière vivante des événements dans les domaines de la politique, de la société, du sport et de la nature.

Les thèmes dominants du concours incluent les conflits dans le monde islamique, en particulier la guerre en Syrie et la lutte contre l’EI dans le nord de l’Irak, ainsi que le sort des réfugiés sur les dangereuses routes de transit vers l’Europe.

PHOTO DE PRESSE MONDIALE 17
Du 15 septembre 2017 au 22 octobre 2017 Tous les jours de 11 h à 19 h Le jeudi de 11 h à 21 h WestLicht. Lieu de photographie Westbahnstrasse 40 1070 Vienne www.westlicht.com

A lire :  « Un peu fou » ou : détonation du désir

Laisser un commentaire